Répondons ensemble au défi du vieillissement
 
  Page d'accueil
  Mon CV
  Défis du vieillissement
  => Vieillissement dans les pays du sud
  => Les femmes, le vieillissement et la santé
  => Faire face au défis du vieillissement
  => Vieillissement et développement
  Maladies du grand âge
  Articles originaux
  Gériatrie dans la presse
  Entretiens
  Résumé des congrès
  Liens utiles
  Contact
  Forum
Les femmes, le vieillissement et la santé
Les femmes, le vieillissement et la santé

Trois considérations fondamentales obligent de plus en plus à reconnaître la santé des femmes âgées comme un important problème de santé et de développement pour l'avenir:
  • le nombre des femmes âgées augmente dans le monde entier;
  • la durée de la vie des femmes au-delà de 50 ans est en augmentation sensible, et ce partout dans le monde;
  • il reste beaucoup à faire pour améliorer la santé des femmes âgées et pour qu'elles demeurent une ressource pour leur famille et leur communauté.
La plupart des femmes âgées vivent dans les pays en développement
Plus de la moitié des femmes de 60 ans et plus, soit 198 millions, vivent actuellement dans des pays en développement, par rapport à 135 millions dans les pays industrialisés. Le pourcentage des femmes âgées qui vivent dans des pays en développement augmentera de façon spectaculaire à l'avenir car les deux tiers des femmes de 45 à 59 ans vivent actuellement dans des pays en développement contre un tiers seulement dans les pays industrialisés.
L'espérance de vie des femmes et des hommes accuse des écarts importants
Dans les pays industrialisés, les femmes vivent en moyenne de six à huit ans de plus que les hommes. Dans au moins 35 pays, l'espérance de vie des femmes dépasse maintenant 80 ans et elle approche de ce seuil dans plusieurs autres pays. Cependant, l'espérance de vie des femmes varie sensiblement selon le niveau de développement des pays, allant d'un peu plus de 50 ans dans les pays les moins avancés à plus de 60 ou 70 ans dans les pays qui connaissent un développement économique rapide.
Considérée isolément, l'espérance de vie à la naissance peut être trompeuse et masquer la longévité des femmes dans les pays en développement. Pour les femmes des pays en développement qui dépassent les premiers stades de la vie et atteignent un âge moyen, l'espérance de vie avoisine celle des femmes des pays industrialisés. A 65 ans, les femmes des pays en développement ont maintenant une espérance de vie équivalente aux trois quarts environ de l'espérance de vie qui reste aux femmes des pays industrialisés, et l'écart s'amenuisera à l'avenir au fur et à mesure que la mortalité recule chez les femmes plus jeunes.
Vivre plus longtemps ne signifie pas nécessairement être en meilleure santé
La probabilité d'une incapacité augmentant avec l'âge, il n'est guère surprenant que les enquêtes nationales fassent état d'un nombre croissant d'incapacités chez les femmes âgées. Dans quelques pays industrialisés, cependant, des données récentes montrent que les taux d'incapacités chez les personnes âgées sont en baisse constante. Mais les données disponibles ne permettent pas encore d'évaluer l'étendue réelle des incapacités chez les femmes âgées dans le monde.
L'expression "espérance de vie en bonne santé" désigne le nombre d'années que l'on peut s'attendre à passer en relativement bonne santé. L'espérance de vie en bonne santé n'est pas nécessairement synonyme d'espérance de vie sans maladie. Dans son acception ordinaire, le concept d'espérance de vie en bonne santé désigne l'espérance de vie sans limitation de fonctions due à une ou plusieurs maladies chroniques éventuelles.
Plus de quarante-cinq pays disposent maintenant d'estimations de l'espérance de vie en bonne santé. Une conclusion générale s'impose sur la base de ces études: les femmes, en général, peuvent s'attendre à passer un plus grand nombre d'années que les hommes avec des fonctions altérées. Cette observation vaut pour les pays industrialisés comme pour les pays en développement.
Les incapacités qui affectent la mobilité, en particulier la marche, sont actuellement reconnues comme l'une des principales entraves à la qualité de la vie et à la santé publique pour les femmes âgées. Une marche ralentie est un facteur de risque de chutes et d'autres accidents pouvant entraîner des fractures, d'autres incapacités et une perte d'autonomie. Une personne qui ne peut plus marcher, dans un pays en développement, peut être exposée à des risques accrus, la marche étant souvent le moyen de transport le plus répandu.
Si les femmes âgées sont plus exposées aux altérations fonctionnelles que les hommes, il n'est pas juste de dire que les femmes âgées, en général, sont fragiles
Il est important de souligner que l'immense majorité des femmes et des hommes âgés sont généralement en bonne santé, spécialement au début de la vieillesse. Des études récentes faites dans des pays industrialisés ont montré que la prévalence des incapacités, pour les hommes comme pour les femmes, est inférieure à 5 pour cent chez les personnes de 60 à 64 ans, qu'elle est inférieure à 10 pour cent chez les personnes de 70 à 74 ans et qu'elle dépasse légèrement 20 pour cent chez les personnes de 85 ans et plus. Dans les pays industrialisés, très peu de personnes de moins de 80 ans vont dans une maison de santé. Mais, vu l'augmentation du nombre des femmes de 80 ans et plus, leur qualité de vie peut être préoccupante.
Des déterminants économiques, sociaux, politiques et culturels puissants influent sur la façon dont les femmes vieillissent et ils ont des conséquences profondes sur la santé et la qualité de la vie, et sur les coûts qui en résultent pour les systèmes de soins de santé. C'est ainsi que la pauvreté des personnes âgées va souvent de pair avec un faible niveau économique antérieur et elle est un déterminant de la santé à tous les stades de la vie. Les pays qui disposent de données sur la pauvreté en fonction de l'âge et du sexe (surtout les pays industrialisés) montrent que la pauvreté menace plus les femmes âgées que les hommes âgés. Mais rares sont les pays en développement qui disposent de données fiables sur la pauvreté, ventilées par tranche d'âge et par sexe.
La pauvreté est également associée à une alimentation insuffisante et à une mauvaise nutrition et la santé des femmes âgées reflète souvent les effets cumulatifs d'une mauvaise alimentation. Par exemple, après plusieurs grossesses successives et après avoir sacrifié leur propre nutrition au profit de leur famille, les femmes âgées peuvent souffrir d'anémie chronique.
Un autre déterminant de la santé est l'éducation; les niveaux actuels d'instruction et d'alphabétisation parmi les cohortes de femmes âgées dans les pays en développement sont faibles. L'amélioration du niveau d'instruction des femmes âgées aura des effets bénéfiques sur leur santé et celle de leur famille.
L'absence d'eau potable, les tâches domestiques réservées aux femmes (y compris la corvée de l'eau), les risques liés à l'environnement, comme l'exposition à de l'eau polluée, aux pesticides agricoles et à la pollution de l'air à l'intérieur des habitations, sont autant d'effets qui s'accumulent et affectent les femmes de nombreux pays en développement à mesure qu'elles vieillissent.
Partout, les femmes âgées sont plus exposées au veuvage que les hommes âgés et la plupart d'entre elles peuvent normalement s'attendre à être veuves une partie de leur vie adulte. Tandis que la plupart des femmes s'adaptent émotionnellement et financièrement à leur nouvelle situation, les pratiques traditionnelles dans certains pays comportent des actes de violence et des sévices à l'encontre des veuves et elles menacent sérieusement la santé et le bien-être des femmes âgées.
Avant d'être veuves, les femmes consacrent souvent toute une période à soigner leur époux, et dans bien des cas elles s'occupent en même temps de leurs parents, de leurs petits-enfants et d'autres membres de la famille. Les femmes âgées sont une source importante de soins et cette activité est rarement rémunérée.
Dans de nombreux pays, l'accès aux soins de santé est lié à la couverture par la sécurité sociale nationale ou un système d'assurance-maladie, qui sont eux-mêmes fonction d'un emploi dans le secteur formel de l'économie. Les femmes âgées des pays en développement ayant pour beaucoup d'entre elles travaillé toute leur vie dans le secteur informel ou exercé des activités non rémunérées, l'accès aux soins de santé leur est souvent inaccessible financièrement, difficile dans le meilleur des cas.
En quoi consiste une approche de la santé des femmes âgées qui tient compte des spécificités de chaque sexe?
Les principales causes évitables de morbidité et de mortalité agissant au cours de la vie, les stratégies de prévention sont d'autant plus efficaces qu'elles débutent tôt. Les effets bénéfiques pour la santé de l'exercice et des activités physiques sont bien connus et l'exercice devrait être encouragé pour tous les groupes d'âge, des enfants aux centenaires. Rien ne devrait faire obstacle à la pratique d'une activité physique par les jeunes filles et les femmes et des stratégies en faveur de l'exercice physique culturellement adaptées devraient être mises en place. Cela contribuerait à prévenir la dépendance fonctionnelle pendant la vieillesse et permettrait aux femmes âgées de conserver une mobilité suffisante pour la vie de tous les jours.
Parmi les autres facteurs de risque modifiables associés à la perte de mobilité pendant la vieillesse figurent le tabagisme et les anomalies pondérales. L'arrêt du tabagisme, la promotion de l'exercice physique et l'amélioration de l'alimentation sont en fait des stratégies de prévention primaires pour de nombreuses causes de décès et d'incapacités. Il est en outre d'une importance capitale que les jeunes femmes puissent consolider leurs os afin d'entretenir leur densité osseuse et se prémunir contre l'ostéoporose pendant la vieillesse.
Les cardiopathies et les attaques cérébrales, autre exemple de maladies évitables, sont les principales causes de décès et d'incapacités chez les femmes âgées, près de 60% de tous les décès de femmes adultes leur étant imputables. L'idée répandue selon laquelle les cardiopathies et les attaques cérébrales concernent principalement les hommes a empêché de reconnaître leur importance pour les femmes âgées. La moitié des décès de femmes de plus de 50 ans dans les pays en développement est due à ces maladies. Si les maladies transmissibles ne sont pas encore entièrement maîtrisées dans ces pays, elles ne sont plus des causes importantes de morbidité et de mortalité pour les personnes âgées.
Pour de nombreux types de cancer, en particulier le cancer du sein et le cancer du col de l'utérus, la principale stratégie de prévention est le dépistage précoce. Le dépistage précoce du cancer du sein consiste en un examen physique des seins par un agent de santé qualifié, l'auto-palpation des seins et la mammographie. Les programmes de dépistage général basés sur la mammographie restant inabordables financièrement pour les pays en développement, il est urgent d'améliorer l'efficacité des stratégies d'auto-palpation des seins.
Action de l'OMS en faveur de la santé des femmes âgées
Le programme de l'OMS Vieillissement et santé (AHE) reconnaît que l'appartenance sexuelle est l'un des principaux déterminants de la santé. Outre les différences biologiques, une approche de la santé tenant compte des spécificités de chaque sexe analyse notamment l'influence des différents rôles sociaux et économiques, du pouvoir de décision et de l'accès aux ressources sur l'état de santé des femmes et des hommes âgés.
Le programme AHE s'est engagé à tenir compte des spécificités liées à l'appartenance sexuelle dans toutes ses activités, notamment dans les domaines de la recherche, de la diffusion de l'information, de la formation, de la sensibilisation et de l'élaboration des politiques. Le programme soutient en outre le concept Vieillir en restant actif qui souligne que les personnes âgées sont une ressource pour leur famille et leur communauté et qu'il est important d'élaborer des politiques qui permettent aux personnes âgées de mener une vie active aussi longtemps que possible. Des directives et des stratégies sensibles aux spécificités de chaque sexe faciliteront la mise en œuvre des politiques et des stratégies "Restons actifs pour mieux vieillir" à tous les niveaux - au niveau national et dans la communauté. Le programme AHE travaille en partenariat étroit avec les gouvernements, des établissements universitaires et des organisations de la société civile.
Mon adresse  
  Dr Mustapha Oudrhiri
Interniste et Gériatre
Hôpital Mohamed Sekkat
Ain chock Casablanca Maroc
Tel: 00 212 61 64 35 07
E-mail: oudmus@yahoo.fr
moudrhiri@casageriatrie.fr.gd
 
Publicité  
   
Association de Gérontologie "Espoir" AGE  
  L'AGE organise le 31 mai 2008 à Casablanca ses premières rencontres gérontologiques sous le thème : pour une meilleure prise en charge du malade âgé.
LIEU:
Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca
PROGRAMME :
- Enjeux de la transition démographique au Maroc
- L'HTA chez le sujet âgé
- La douleur en gériatrie
- Rôle de l'équipe gériatrique dans la prise en charge de la personne âgée
- Place du gériatre dans un hôpital accueillant les urgences
- Le médecin généraliste face à la maladie d'Alzheimer
- L'oncogériatrie, un problème d'actualité
Ateliers :
- Que faire devant une personne âgée qui chute?
- Que faire devant une élévation récente de la créatinine chez le sujet âgé?
- Comment évaluer les facteurs de risque cardio-vasculaires chez le sujet âgé?
- Comment évaluer un bilan nutritionnel chez la personne âgée?
- L'ordonnance du sujet âgé: les questions à se poser
- Prévention de la maladie thrombo-embolique chez la personne âgée
 
Randonné pour personnes âgée  
  Organisée par l'AGE en collaboration avec l'association Rando Maroc
Date : le 1 juin 2008
Lieu : Région de Benslimane
Pour s'inscrire : contacter nous sur:
- moudrhiri@casageriatrie.fr.gd
ou oudmus@yahoo.fr
 
Autres RDV gériatriques  
  --9èmes rencontres gérontologiques de Géronto-pratique : 17 et 18 janvier 2008 à Paris CAP 15
--7ème congrès national des professionnels de la Gériatrie : 30-31mars et 1er avril 2008 au palais des congrès Paris
--Anti-Aging Medicine World Congress 2008
10 au 12 avril 2008 Palais des congrès Paris
 
Aujourd'hui sont déjà 2 visiteurs (7 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=